De déficit à surplus

568
L'hôpital Hôtel-Dieu de Gaspé. Photo : Archives

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie a réussi à éponger un déficit de 3M$ prévu dans la dernière année pour terminer avec un surplus de 1M$.

Les projections de septembre dernier prévoyaient que le CISSS allait se retrouver avec un déficit important au 31 mars, mais en cour de route des changements importants sont survenus, comme pour les médicaments et l’assurance salaire, ce qui a permis d’aller chercher 4M$.

Le directeur des ressources financières, Jean-Pierre Colette, explique que le ministère de la Santé a d’abord remboursé plus de la moitié du déficit en payant les surplus de dépense liés aux médicaments :

 

Plusieurs autres facteurs ont aussi contribué à ce que l’exercice financier se termine en surplus, comme l’atteinte d’objectifs en assurance-salaire :

 

 

 

La réduction de liste d’attente et l’augmentation des heures de prestation de services ont aussi aidé la cause.

Jean-Pierre Collette précise que le CISSS de la Gaspésie a hérité des dettes accumulées des anciens établissements de santé depuis la réforme Barette en 2015, ce qui représente environ 15M$. Selon ce dernier, les surplus pourraient servir à diminuer cette dette, mais aussi pour d’autres projets.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux avait adopté un budget de 355M$ pour l’année 2019-2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here