Décès d’un aide-pêcheur à Tourelle : des mesures de sécurité déficientes

72

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail cerne 2 causes qui ont mené à l’accident mortel d’un aide-pêcheur sur un bateau de pêche en octobre dernier, à Tourelle.

C’est au moment d’attacher l’orin d’un stabilisateur, vers 15h30 avant d’arriver au quai de Tourelle, que Harold Dupuis est tombé à l’eau. Une vague a fait rouler le bateau, ce qui lui a fait perdre l’équilibre, selon le rapport d’enquête rendu public aujourd’hui.

Le capitaine a tenté de le remonter à bord, mais a fini par le perdre de vue dans la noirceur.

La CNESST conclut que l’aide-pêcheur n’était pas protégé contre les chutes par-dessus bord, comme l’explique l’inspecteur Michel Castonguay.

 

De plus, le bateau n’était pas bien équipé pour aider quelqu’un à remonter à l’intérieur.

 

Le propriétaire du Simdan a reçu un constat d’infraction. Le montant de l’amende n’est pas déterminé pour le moment, mais il pourra varier entre 16 000 $ et 66 000 $. Le bateau pourra reprendre la mer, mais les stabilisateurs ne pourront pas être déployés à nouveau tant que le problème de sécurité ne sera pas réglé.

Depuis 2010, la CNESST a enquêté sur 4 cas de chute à la mer au Québec. Ils se sont tous conclus par un décès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here