Des craintes de dédoublement pour l’Espace bleu en Gaspésie

494
La Villa Frédérick-James de Percé. Photo: Ville de Percé

Des musées et sites historiques de la région demandent à Québec d’être consultés sur l’implantation d’un Espace bleu à la Villa Frederick-James de Percé.

Le Musée de la Civilisation vient d’être autorisé à acquérir la villa qui appartient à l’Université Laval pour l’aménagement et la mise en opération d’une première phase de l’Espace bleu en Gaspésie.

Le premier ministre François Legault a annoncé en juin la création de ces musées au Québec. Ces derniers auront comme mission de faire connaitre, grâce à des expositions permanentes et temporaires, les événements et personnalités qui ont marqué chacune des 17 régions de la province.

Le directeur du Musée de la Gaspésie, Martin Roussy, qui représente un groupe de 5 institutions dans la région, se dit ravi du choix de la Villa Frederic-James pour abriter l’Espace bleu. Cependant, il s’interroge sur le contenu que présentera ce nouveau musée.

Le gouvernement a prévu un budget de 259M$ pour la création de ses nouveaux espaces, alors que des musée et site d’interprétation en Gaspésie ont de la difficulté à boucler leur budget.

Martin Roussy trouve déplorable que le gouvernement n’ait pas consulté les institutions muséales pour ce projet d’Espace bleu. Il espère néanmoins que ce sera le cas pour le futur musée à Percé.

Rappelons que le groupe des 5 est composé du Musée de la Gaspésie, du Musée acadien, du Manoir Lebouthillier, du site historique du Banc de Pasbébiac et celui du Bourg de Pabos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here