Des élus mécontents du silence de François Legault

729
Le premier ministre du Québec, François Legault, en point de presse durant la pandémie de la COVID-19. Photo: Courtoisie/ gouvernement du Québec.

Les élus péquistes de la Gaspésie trouvent que François Legault est passé à côté de l’annonce la plus importante de son point de presse hier.

Pas un mot n’a été prononcé sur la nouvelle interdiction, pour les résidents des régions plus infectées, de se déplacer vers la Gaspésie, les Îles, vers la Côte-Nord et le Nord-du-Québec.

Pourtant, les populations résidentes dans les zones rouges ou orange auraient dû être informées de cette nouvelle mesure importante pour protéger les régions en alerte jaune, comme la Gaspésie, selon la députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon.

Pour le député de Bonaventure, Sylvain Roy, l’interdiction ne s’est confirmée que dans la publication gouvernementale écrite. Pour lui, il s’agit d’un manque au niveau des communications et de l’improvisation.

La députée de Gaspé comprend mal pourquoi  François Legault n’a pas annoncé cette mesure avant le congé de Pâques, ce qui aurait été une bonne mesure pour limiter les déplacements vers la région.

Méganne Perry Mélançon précise qu’il y a encore beaucoup d’inconnu sur cette interdiction, notamment ce la façon de la faire respecter.

Le chef parlementaire du PQ et député de Matane, Pascal Bérubé, questionne aussi le silence de François Legault, au point de presse de mardi, sur l’interdiction au personnes de régions plus affectées par la COVID-19 de visiter en Gaspésie.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here