Deux appels d’offres historiques en énergie verte lancés par Québec

286
Le premier ministre François Legault avec le ministre des Ressources naturelles Jonatan Julien à LM Wind Power

De passage à Gaspé, le premier ministre François Legault lance avec Hydro-Québec deux appels d’offres pour de nouveaux approvisionnements en énergie éolienne et renouvelable totalisant 2 300 MW.

Le gouvernement réserve un bloc d’énergie de 1 000 MW à la filière éolienne et un bloc d’énergie de 1 300 MW à la filière des énergies renouvelables qui peut inclure l’éolien aussi. L’objectif derrière cette annonce est bien sûr la transition verte de la province ainsi qu’à attendre la carboneutralité en 2050 en réduisant considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Il s’agit donc du plus important appel d’offres en énergie verte de l’histoire d’Hydro-Québec, lance avec fierté François Legault à l’usine de pâles d’éoliennes LM Wind Power en compagnie du ministre des Ressources naturelles Jonatan Julien.

 

Pourtant, en 2018, lors de la dernière campagne électorale provinciale, le leader caquiste disait vouloir tourner le dos aux approvisionnements d’énergie propre en raison des surplus produits par la province. Selon lui, la production d’énergie verte coûtait trop chère. Néanmoins, actuellement un déficit est à prévoir au cours des prochaines années, mentionne-t-il.

En effet, la demande québécoise en électricité devrait croître de 12 % entre 2019 et 2029, selon la présidente et directrice générale d’Hydro-Québec, Sophie Brochu. C’est pourquoi aujourd’hui, le premier ministre a changé son fusil d’épaule afin de devenir la « batterie verte de l’Amérique du Nord » tout en exportant vers l’État de New York par exemple.

 

Rappelons qu’Hydro-Québec avait lancé deux appels d’offres en décembre pour accroître sa production d’électricité. Ces soumissions prendront fin en juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here