Diminution des signalements à la DPJ en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine

88

La Direction de la protection de la jeunesse Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine a traité 1 474 signalements en 2017-2018, ce qui représente une baisse de 1 % comparativement à l’an dernier qui était une année record.

Des 633 signalements retenus, ce sont les MRC du Rocher-Percé, de La Côte-de-Gaspé et de la Haute-Gaspésie qui ont le plus de situations en suivi par la DPJ.

Sa directrice, Michelle Frenette, mentionne les facteurs qui peuvent expliquer la diminution de signalements retenus dans la dernière année.

La négligence se retrouve en tête de liste des problématiques avec 142 cas, suivit des abus physiques avec 122 et de mauvais traitements psychologiques avec 108 dossiers.

Michelle Frenette affirme que la Direction de la protection de la jeunesse favorise le maintien des jeunes dans leur milieu familial. Toutefois, certaines situations obligent une prise en charge à un autre niveau.

La directrice de la DPJ reconnait que la pénurie de personnel en intervention touche également notre région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here