Eau contaminée au PFAS, pas d’inquiétude en Gaspésie

247

Le Dr Yv Bonnier Viger affirme que les risques pour la santé avec les composés polyfluorés ou perfluorés (PFAS) retrouvés dans l’eau que nous buvons en Gaspésie sont infimes comparer à ceux d’une poêle de téflon abimé.

Le directeur de la santé réagit ainsi à la publication de la recherche sur la présence de ces substances que l’on retrouve dans certaines villes du Québec avec des concentrations plus élevées que la norme proposée par Santé Canada de 30 ng/L d’eau pour prévenir un cancer.

Dans notre région, les chiffres sur la présence de ces PFAS sont minimes, et même inexistants comme à Percé. À Gaspé la quantité est de 0,06 ng/L et à Cap-Chat de 0,09 ng/L.

Ce qui fait dire au directeur de la santé publique, Yv Bonnier Viger, que la consommation de l’eau en Gaspésie n’est pas problématique en ce moment:

 

Malgré tout, il ne faut pas banaliser la présence de ces substances qui demeurent à tout jamais présentes dans le milieu et qui pourrait augmenter avec les années.

Le Dr Yv Bonnier Viger fait aussi un parallèle avec l’amiante alors que des personnes peu

 

Les contaminent de polyfluoré ou perfluorés se retrouve aussi dans des vêtements, dans l’emballage alimentaire et des produits cosmétiques.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here