Élections scolaires : pour l’implantation du vote par Internet

60

Les commissaires de la Commission scolaire René-Lévesque veulent que le gouvernement mandate le directeur des élections pour qu’il explore l’implantation du vote par Internet lors des prochaines élections.

Le taux de participation aux élections scolaires est toujours très bas et c’est au gouvernement de créer les conditions gagnantes, disent-ils.

Cette semaine, ils ont emboîté le pas à leur Fédération pour réclamer l’implantation du vote par Internet : une option qui permettrait aux électeurs de ne pas se déplacer aux urnes, selon le président, Jean Couture.

 

Jean Couture ajoute que Québec doit aussi investir les sommes nécessaires pour une bonne campagne de promotion, comme il l’a fait aux dernières élections municipales, ce qui a mené aux capsules humoristiques invitant les électeurs à imaginer ce qu’ils feraient si les municipalités ne faisaient les choses qu’en proportion du taux de participation de 47 %.

 

Le président de la commission scolaire René-Lévesque appuie aussi l’idée du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, qui prône les élections cycliques où les municipales se tiendrait une année, les provinciales l’année suivante, puis viendrait les fédérales et les scolaires, afin de créer une habitude.

Ou encore, il verrait d’un bon œil la tenue des élections scolaires où le président est désormais élu au suffrage universel, en même temps que les municipales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here