Lenteur des mesures du fédéral pour contrer le trou noir

198

Le Mouvement action chômage Gaspésie-Les-Îles incite les travailleurs à interpeller les députés fédéraux et provinciaux quant aux mesures de soutien promises au dernier budget.

Ottawa avait effectivement garanti des mesures de formation en entreprises ou sur les bancs d’école aux travailleurs saisonniers. Il s’agissait d’un remboursement intégral à l’employeur du montant gagné par l’employé lors de la formation.

L’objectif de cette mesure est de qualifier davantage de travailleurs pour l’assurance-emploi et d’éviter le trou noir du printemps, période qui coïncide avec la fin des prestations alors que le travail n’est pas encore débuté.

De longs délais ont été remarqués avant qu’Emploi Québec, sensé géré ces mesures, reçoivent toutes les directives d’Ottawa. Par conséquent, plusieurs travailleurs saisonniers n’ont pu bénéficier de ces mesures dues à la lenteur de leur mise en place.

Gaétan Cousineau, coordonnateur pour le Mouvement action chômage Gaspésie-Les-Îles, désire que les gens commencent dès maintenant à mettre de la pression sur les politiciens pour que les choses changent.

Plusieurs solutions sont envisagées par le Mouvement action chômage, comme le rejet des données concernant le chômage en Gaspésie et l’attribution de 35 semaines de prestations telles que le souligne Gaétan Cousineau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here