La Fédération des chasseurs et pêcheurs s’inquiète des projets de Pétrolia en Gaspésie

296

La Fédération des chasseurs et pêcheurs s’inquiète des projets de Pétrolia dans le secteur des réserves fauniques de Matane et de la Dunière.

Nous apprenions cette semaine que la compagnie souhaite lancer un programme d’exploration pétrolière pour son projet intitulé Gaspésia. Le territoire visé se trouve entre Amqui et Gaspé et pourrait toucher les réserves fauniques. Pour l’instant, il est question de levés sismiques.

Selon la fédération, ce genre d’activité industrielle est incompatible avec la vocation de ces territoires, soit la chasse, la pêche et le récréotourisme.

Elle rappelle d’emblée qu’elle n’est pas reconnue comme une organisation qui s’oppose de façon systématique au développement industriel, comme en font foi ses relations avec l’industrie forestière. Cependant, elle est d’avis que les réserves fauniques devraient bénéficier d’une meilleure protection contre les activités commerciales et industrielles.

Ainsi, un statut d’aires protégées de catégorie 6 est réclamé, comme l’explique le biologiste Michel Baril.

 

De plus l’organisme se dit déconcerté d’apprendre que cette initiative provient d’une société pétrolière dont le gouvernement du Québec est lui-même actionnaire. Pour Michel Baril il s’agit d’une contradiction flagrante, car c’est le gouvernement qui doit assurer la pérennité de ces territoires.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here