Un sondage positif à l’endroit de l’énergie éolienne au Québec

127

La population du Québec est favorable à la poursuite du développement de l’industrie éolienne dans la province.

C’est ce que révèle un sondage Léger pour le compte de l’Association canadienne de l’énergie éolienne.

Les résultats démontrent que 78 % des Québécois sont plutôt favorables au développement de parcs éoliens et que 65 % pensent que le Québec devrait faire une plus grande place à cette énergie renouvelable.

Le sondage indique également que 63 % voient en l’énergie éolienne un bon moyen pour stimuler le développement économique régional.

De plus, seulement 17 % des répondants sont d’avis que les éoliennes causent une hausse de leur facture d’électricité et 14 % imputent la responsabilité du surplus d’électricité au Québec à l’énergie éolienne. Sur ces données, le directeur du TechnoCentre éolien, Frédéric Côté, affirme que la filière a réussi a se forger une crédibilité partout dans la province.

Selon le sondage de Léger, plus de la moitié des répondants réalisent que l’utilisation de l’énergie éolienne aura un impact dans la transition des énergies fossiles vers les énergies renouvelables. À nouveau Frédéric Côté.

Le directeur du TechnoCentre éolien affirme que l’industrie doit poursuivre ses efforts pour exporter ses produits. Toutefois, il maintient que le développement éolien doit également continuer au Québec.

Le sondage Léger a été effectué sur le web du 12 au 18 juin dernier, auprès de 1 000 Québécois.

1 COMMENTAIRE

  1. Pierre Couture

    Vendredi, 17 mars 2017 00:00

    MISE à JOUR Vendredi, 17 mars 2017 00:00

    Hydro-Québec va payer 300 millions $ d’ici 2019 pour intégrer trois nouveaux parcs éoliens à son réseau de transport électrique, a appris Le Journal. Une décision qui est loin de faire l’unanimité.

    «C’est beaucoup d’argent qu’Hydro-Québec continue d’investir pour de l’énergie dont elle n’a pas besoin», a indiqué jeudi l’analyste en énergie Jean-François Blain.

    Dans une décision qui vient d’être approuvée par la Régie de l’énergie, Hydro-Québec a prévu 200 millions $ pour la construction de nouvelles lignes de transport et 100 millions $ pour renforcer la stabilité de son réseau dans l’est du Québec.

    Hydro-Québec s’est engagée à acheter 446,4 nouveaux mégawatts (MW) pendant 25 années à trois différents producteurs d’énergie éolienne situés en Gaspésie, dans le Bas-Saint-Laurent et en Beauce.

    Or, la société d’État n’avait jamais dévoilé le coût total pour connecter ces trois parcs éoliens à son réseau de transport d’électricité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here