Diane Lebouthillier heureuse d’être de retour au Revenu national

249
Diane Lebouthillier conserve son titre du ministre du Revenu national et de députée de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine au sein du nouveau conseil de Trudeau à Ottawa. Photo: Facebook/Diane Lebouthillier

Diane Lebouthillier se dit très fière et satisfaite de demeurer ministre du Revenu national, elle qui occupe ce poste depuis 2015.

Elle n’éprouve aucune amertume à ne pas avoir été nommée ministre de Pêches et Océans, un ministère qu’elle souhaitait puisqu’il colle davantage aux réalités de la région.

Même si le ministère de Pêches et Océans est dorénavant entre les mains de Joyce Catherine Murray, députée en Colombie-Britannique, Diane Lebouthillier se veut rassurante auprès de sa population. Les dossiers gaspésiens seront écoutés, affirme-t-elle. Elle a une grande confiance envers la nouvelle ministre.

Certaines inquiétudes  étaient soulevées puisqu’auparavant le ministère se trouvait dans les maritimes, c’est-à-dire plus près de notre réalité. La ministre donne l’exemple de l’ouverture devancée de la saison de la pêche aux crabes en déglaçant les ports de pêche qui avait été faite sous la tutelle du ministre Jonathan Wilkinson, alors responsable de Pêches et Océans Canada qui était aussi en Colombie Britannique.

Le développement touristique conserve une grande priorité à ses yeux. Diane Lebouthillier s’engage à mettre à niveau les infrastructures du quai de Grande-Grave au parc Forillon. Elle veut également améliorer la fluidité du réseau aérien gaspésien qui éprouve des transferts d’avions complexes, mentionne-t-elle.

Concernant la réforme de l’assurance-emploi, les travaux continuent suite à la fin de la première consultation afin d’apporter des améliorations durables au programme.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here