Horaire d’ouvertures en temps de pénurie

251

Face à la pénurie de main d’œuvre, les gestionnaires de centres d’achat n’ont d’autre choix que d’accepter les horaires d’ouverture de leurs locataires.

Comme l’explique Daniel Brousseau, gestionnaire du Carrefour Gaspé pour la compagnie Sandalwood, même si une clause dans le bail des commerçants exige certaines heures d’ouverture, le contexte les oblige de faire preuve de flexibilité.

 

Daniel Brousseau explique que les commerçants discutent entre eux afin d’offrir des heures d’ouverture et de fermeture correspondant aux attentes de la clientèle.

 

La diminution des heures d’ouvertures ne semble cependant pas avoir d’impact sur les revenus des commerces et pourrait même être une bonne décision d’affaire.

 

Selon Daniel Brousseau, cette tendance pourrait être là pour rester. Celui-ci ne serait pas surpris à ce que les horaires des centres commerciaux évoluent dans les prochaines années.

Pour ce qui est d’une loi permettant la fermeture des commerces le dimanche, tel que proposé par le projet de loi 44 déposé par le gouvernement sortant, il faudra attendre après l’élection pour qu’une décision soit prise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here