Pénurie d’agents de la faune, des solutions

163
Un agent de la faune. Photo : Ministère des Forêts de la Faune et des Parcs.

À la veille de l’ouverture de la saison de la chasse, le Syndicat des agents de protection de la faune du Québec se montre inquiet quant au manque d’effectifs disponibles.

Selon Martin Perreault, président provincial du Syndicat des agents de la protection de la faune du Québec, il manquerait plus de 140 agents à travers la province et plus d’une vingtaine sur le territoire gaspésien. Cette attrition s’expliquerait par divers facteurs dont le manque de relève et les départs à la retraite.

 

Pour contrer cette situation de pénurie, Martin Perreault estime qu’il serait nécessaire de mieux faire connaître le métier d’agent de la faune afin d’attirer plus de candidats et de mettre en place des mesures pour conserver les ressources existantes.

 

Le collège d’Alma offre un programme en protection de la faune de 1 605 heures (environ 16 mois) qui mène à une attestation d’études collégiales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here