Impacts importants du mouvement #Moiaussi en Gaspésie

190

Le mouvement de dénonciation #Moiaussi provoque une explosion des demandes d’aide et d’information au Centre d’Aide et de Lutte contre les Agressions à Caractère Sexuel La Bôme-Gaspésie (CALACS).

Jusqu’à maintenant dans la MRC de La Côte-de-Gaspé, il y a 7 fois plus d’interventions concernant des demandes d’aide liées à des agressions ou du harcèlement sexuel, comparativement à l’an dernier.

Ce qui est nouveau dans notre secteur et en Gaspésie, c’est le nombre de cas qui touchent le harcèlement en milieu de travail qui a considérablement augmenté.

Si le mouvement #Moiaussi a provoqué une onde de choc quasi instantané dans les grands centres urbains lors de sa création en octobre, ce n’est que quelques semaines plus tard que le phénomène a frappé la région.

La directrice du CALACS, Marylin Arsenault, affirme que depuis novembre le nombre d’appels est en constante augmentation.

 

La directrice donne des précisions sur les augmentations de demande d’aide et sur les interventions sociales effectuées jusqu’à maintenant dans la MRC de La Côte-de-Gaspé alors que l’année se termine à la fin mars.

 

Marylin Arsenault explique aussi que sur le total des dossiers ouverts en Gaspésie, près de 40 % sont liées à du harcèlement sexuel en milieu de travail, ce qui n’était pas le cas dans les années passées.

 

En plus de cette caractéristique qui ressort cette année sur le territoire, le type de demandes d’aide varie aussi d’une MRC à l’autre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here