La baisse des stocks de crevettes se poursuit

552

Les stocks de crevettes nordiques continuent de décliner selon une mise à jour effectuée par Pêches et Océans.

Cette tendance à la baisse qui est observée depuis les 4 dernières années s’est aussi traduite par une diminution des quotas pour les pêcheurs de crevette.

L’an dernier, le total des prises avait été réduit de 35 % dans l’ensemble des secteurs de l’Estuaire et du Golf du Saint-Laurent pour protéger la ressource.

Même avec cette diminution, le nombre total de captures autorisé n’a pas été atteint par les pêcheurs en raison de la rareté de la crevette. Sur 17 333 tonnes accordées, 16 680 ont été pêchées.

Selon les lignes directrices, voici les prélèvements projetés en 2019 dans les secteurs selon le document de Pêches et Océeans. Pour l’Estuaire  en 2018, ce secteur avait subi une baisse de 74% des prises passant de 921 tonnes à 239. Cette année, les prélèvements projetés de crevette seraient de 724 tonnes.

Pour ce qui est du secteur d’Anticosti, la baisse se poursuit en 2019 avec un quota de 4930 tonnes qui est projeté, comparé à 6871 en 2018, soit une diminution de 28 %.

Le secteur de pêche de Sept-Îles passerait de 4267 tonnes de crevettes en 2018 à 2 658 cette année soit une baisse de 37 %.

Enfin, les projections en 2019 pour secteur d’Esquiman seraient de 4930 tonnes comparativement à 5 960, soit une baisse de 17 %.

Les TACS de 2019 seront déterminés par la gestion de pêches à parti de ces prélèvements projetés.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here