La Fondation communautaire GÎM innove

45
De l'argent canadien. Photo : Archives

Le virage pris par la Fondation communautaire Gaspésie-les Îles pour éviter de devoir saborder son souper bénéfice annuel s’avère être un succès.

Le traditionnel souper-bénéfice de l’organisme ne pouvait pas avoir lieu dans sa forme habituelle.  Les règles sanitaires de la pandémie empêchent ce type de rassemblements.

La Fondation communautaire a donc décidé de faire contre mauvaise fortune, bon coeur.  Des repas élaborés par différents restaurants de la région à partir de produits régionaux étaient vendus.  Les donateurs devaient recueillir leur choix sous la forme du «prêt-à-emporter» au restaurant.  560 repas ont été vendus.

Le rassemblement se faisait ensuite virtuellement.  Un succès, dit le directeur général de la Fondation, Ronald Arsenault :

 

L’activité a permis de recueillir 32 000$ en bénéfice.  Avec les dons supplémentaires que pouvaient faire les participants, 42 repas ont été distribués aussi à des personnes démunies choisies par les Centres d’action bénévole de la région :

 

L’argent permettra à la fondation de créer son propre fond général, une première pour l’organisme qui gère 80 fonds dédiés pour le compte d’autres organismes.  Cette nouvelle créature pourra financer des projets qui ne cadraient pas dans les missions des fonds existants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here