La Maison aux Lilas se lance dans la production maraîchère

248

La Maison aux Lilas de L’Anse se tourne vers la culture maraîchère.

Ayant déjà développé une expertise avec le jardin communautaire qui permet de redistribuer des légumes gratuitement dans la communauté, l’organisme de L’Anse-au-Griffon veut maintenant augmenter la diversité et le volume de production pour la vente. L’objectif est de faciliter l’accès aux produits frais et locaux aux gens de Gaspé et éventuellement, s’autofinancer.

Le projet intitulé Papilles et Papillons en est à sa phase pilote, cet été, mais tout de même, dès samedi, les citoyens et les touristes pourront acheter les premiers légumes cultivés sans produit chimique dans le cadre d’un marché qui reviendra chaque semaine, sur place. La président de la Maison aux Lilas et coordonnatrice du projet, Wilma Zomer :

 

80 000 $ ont été nécessaires pour permettre à l’organisme d’acheter de l’équipement, défricher le versant sud du terrain, construire une serre, forer un  puits d’eau, brancher l’électricité et embaucher deux nouveaux employés, notamment.

La serre de la Maison aux Lilas de l’Anse. Photo : Sonia Landry

La MRC a investi 30 000 $ et la Ville, 6000 $. Le préfet et maire, Daniel Côté, trouvait important d’encourager un projet qui dynamise cette petite communauté de 600 âmes, d’autant plus qu’il y a très peu de producteurs maraîchers dans le Grand Gaspé.

 

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, et la présidente de la Maison aux Lilas de l’Anse, Wilma Zomer. Photo : Sonia Landry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here