Population majoritairement favorable à Galt et Bourque

638

La majorité de la population de La Côte-de-Gaspé est en faveur des projets pétroliers Galt et Bourque, selon un sondage, bien qu’elle affirme du même souffle être mal informée.

La firme Segma Recherche a été mandatée par la MRC pour mener cette étude auprès de 400 personnes jointes par téléphone.

Il en ressort que plus des deux tiers se disent favorables aux deux projets de Junex et de Pieridae. Pour ce qui est d’Haldimand, les résultats sont plus partagés, alors que 46 % des répondants sont pour et 49 %, contre.

Selon le président de Segma Recherche, Raynald Harvey, l’opinion des gens varie en fonction du territoire et des conditions socioéconomiques.

 

Plus de la moitié des répondants ne se considère toutefois pas ou mal informé sur chacun des projets, ce qui fait dire au préfet que ce sondage est seulement un indicateur de l’opinion publique et non un gage d’acceptabilité sociale.

 

De plus, on apprend qu’une consultation publique est fortement désirée pour chacun des projets et que selon les citoyens, c’est une organisation indépendante comme le BAPE ou encore la MRC elle-même qui devrait se charger de l’organiser.

Enfin la presque totalité des gens interrogés juge essentiel que le BAPE procède à une évaluation des impacts environnementaux.

11 COMMENTAIRES

  1. C’est de la fumisterie de donner un tel titre à cet article!
    Selon les données du sondage, 69,6% des gens s’opposent à Bourque s’il y a fracturation. Or, Pieridae ne peut exploiter Bourque sans fracturation, d’après le rapport indépendant qu’elle a commandé à la firme Sproule. De même, Junex maintien l’ambiguité autour de Galt, mais la nécessité de fracturer les renverrais devant une vaste opposition.
    On devrait plutôt lire « population majoritairement opposée à Haldimand et à Bourque ».
    Comme quoi, on fait dire ce qu’on veut aux chiffres, quand on veut les faire parler pour nous.

    • Monsieur Bergeron, les journalistes du service de l’information de Radio Gaspésie travaillent avec rigueur et indépendance. Nous avons des règles claires pour encadrer le travail journalistique afin d’assurer à nos auditeurs et à nos auditrices de la fiabilité de nos articles et reportages. Alors quand vous nous accusez de fumisterie ou de faire parler les chiffres pour nous, en nous prêtant au passage un partie pris, nous considérons que vous dépasser les bornes. Un titre ne peut pas résumer une etude au complet. L’article peut donner plus d’informations, mais jamais tous les détails. Selon notre analyse, le titre reflète bien la tendance générale de l’etude et cette analyse est aussi celle des élus. Vous pouvez etre en désaccord et exprimer votre point de vue, mais nous refuserons toujours les propos desabligeants envers les journalistes de notre service de l’information. Pour votre gouverne, sachez que Richard O’Leary traitera de cette étude plus en profondeur demain dans son émission. C’est une autre manière de faire le tour d’une étude complexe et nuancée. Nos salutations. Martin Roussy, directeur général

  2. oui, il me semble que par soucie de transparence, tous les résultats du sondage auraient du apparaitre dans l’article, pas seulement ceux choisi par la journaliste. Comme le dit l’adage : « choisir c’est exclure» et dans ce cas, si je me fie au dire de Pascal, il me semble les les résultats qui contredise le titre ont été exclus. On dit dans cette article que les citoyen-nes se disent mal informé-es et cette article les informes mal a sont tour en ne diffusant qu’une partie des résultats. Je vois là dedans un grand manque de rigueur journalistique et un manque de cohérence. C’est très décevant de la part d’un média local.

  3. L’art de manipuler des questions de sondage au profit de qui déjà?

    Honte à toi! Radio Gaspésie!

    Vous devriez annoncer vos conflits d’intérêts avec vos annonceurs et bailleurs de fonds.

    Où est la question autochtone dans ce sondage et dans ces projets?

  4. Il y en a qui n’acceptent jamais un sondage qui donne des résultats contraires à leur opinion. Les gauchistes sont très forts pour celà.

  5. Je crois que la communauté comprend bien la pertinence ( et l’importance ) d’exploiter nos ressources naturel dans un contexte de transition énergétique tout en respectant la qualité de l’environnement ( eau , etc… ) . Le développement économique est une bonne chose quand il est fait de façon responsable .

  6. Contrairement a plusieurs Gaspésiens la fracturation a fait des progrès énormes en technologie. A lire les commentaires c’est a croire que plusieurs d’entre vous ont une tv ronde noir et blanc. Surprenant que vous ayez des ordinateurs.

  7. Je suis d’accord que le développement économique de la région gaspésienne serait fructueuse en allant de l’avant avec Galt et Bourques tout en protectant des mesures sévères et sécuritaires environmental.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here