Cri du cœur des maisons des jeunes

179

Le regroupement des maisons des jeunes de la Gaspésie réclame un meilleur financement du gouvernement.

Accompagnés du député de Bonaventure, Sylvain Roy, les représentants des maisons des jeunes de la Gaspésie ont lancé, hier, un véritable cri du cœur concernant leur mission et la jeunesse en général.

Le financement des maisons des jeunes provient en grande partie du ministère de la Santé et des Services sociaux. En Gaspésie en moyenne chaque maison des jeunes reçoit entre 49 000 et 87 000 dollars dépendamment de leur ancienneté. Cette somme doit couvrir absolument tous les besoins incluant le loyer et les salaires. Il faudrait en moyenne un financement de 145 000 à 180 000 dollars ce qui permettrait d’avoir une équipe de 3 ou 4 animateurs qui pourraient véritablement accomplir leur mission au lieu de passer du temps à chercher du financement.

Emma Roy est coordonnatrice à la maison des jeunes de Bonaventure, elle explique qu’un financement de 58 mille dollars, dont 8 mille en autofinancement, à des conséquences importantes pour le maintien des activités, notamment sur les services offerts.

 

Pour le député de Bonaventure, les maisons des jeunes représentent un des rares endroits où les jeunes peuvent se rassembler en dehors de l’école.

 

On compte 22 maisons des jeunes en Gaspésie et 15 font partie du regroupement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here