L’Anse-du-Nord pourrait accueillir le nouveau quai de Percé

390

L’annonce concernant la cession du quai de Percé du fédéral au provincial est retardée.

Suite à une consultation du ministère des Pêches et des Océans et des représentants de la Stratégie maritime avec le milieu, à la fin juin, la Ville de Percé a tenu à ce que le croquis d’un quai enroché, jugé inadéquat, soit amélioré. Elle a aussi demandé à ce que le MPO réalise une étude de faisabilité sur la possibilité de reconstruire l’infrastructure dans l’Anse-du-Nord, située au nord-ouest du rocher Percé, ce que le gouvernement s’est engagé à faire, à ses frais.

La mairesse, Cathy Poirier, explique vouloir prendre le temps de bien faire les choses pour la reconstruction d’un quai qui aura une durée de vie de 50 à 75 ans.

 

Les résultats de l’étude seront disponibles dans 2 à 3 mois.

D’ailleurs, le montant que transférera Ottawa à Québec pour réaliser ces travaux est déterminé, mais il ne sera pas rendu public tant que le contrat ne sera pas octroyé à une firme, suite à l’appel d’offres.

Cathy Poirier est consciente que le gouvernement du Québec souhaitait lancer l’annonce cet été, avant le déclenchement des élections, mais elle ne croit pas que ça aura d’impact sur l’échéancier des travaux.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here