Le Chantier Naval Forillon désire innover avec son nouveau bateau

607
Un soudeur appose la pièce de monnaie à la quille du bateau destiné à la communauté micmaque de Listuguj

Le Chantier Naval Forillon promet un bateau de pêche innovant à la communauté micmaque de Listuguj notamment grâce à sa coque.

Développée par les artisans du Chantier naval Forillon, la coque de ce bateau de pêche, destiné aux crabes et aux poissons de fond tels que le sébaste et la morue, se veut plus performante d’un point de vue hydrodynamique. Pour la pêche, cette coque apportera de belles réussites, promet Jean-David Samuel, le président-directeur général de la compagnie. «C’est un bateau nouvelle génération. Ça va être le premier bateau au Québec construit avec un système de traitement de rejet par les gaz d’échappement», rajoute-t-il.

La cérémonie de la pièce de monnaie s’est déroulée hier devant tous les ouvriers et responsables de ce bateau. Il s’agit de souder une pièce de monnaie, dans ce cas-ci une pièce de 50 dollars de la monnaie royale canadienne, sous sa quille qui y demeurera durant toute la vie du bateau. Dans la tradition maritime, c’est un moment symbolique qui désire porter chance à la vie du navire. «On avait perdu cette tradition-là, mais on désire la réimplanter pour tous les prochains bateaux», affirme Jean-David Samuel.

Le bateau arrivera à bon port au printemps 2022. Les coûts de construction s’élèvent à 4 millions de dollars, énonce le président-directeur général de la compagnie. Pour l’instant, la quille du bateau et les réservoirs de carburant ont été construits et les travaux se déroulent à bon rythme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here