L’école de permaculture à Percé amorce sa campagne de sociofinancement avec entrain

199

La serre agricole 4 saisons pour l’école de permaculture et d’agriculture innovante de Val-d’Espoir à Percé a déjà amassé près de 9000 dollars en une semaine pour sa construction.

Voulant récolter 50 000 dollars, cette campagne de sociofinancement dont 6 500 provient de la Microbrasserie Pit Caribou s’envole fièrement avec une belle poussée selon Jean-François Kakou, le directeur général de Percé. Il est toutefois difficile de prévoir si les dons garderont cette lancée, mais la communauté semble enthousiaste à l’idée de cette école.

Cette école renforcera la valeur environnementale et les pratiques agricoles de la ville pour soutenir les agriculteurs locaux. Bien sûr, l’établissement possédera aussi sa propre serre quatre saisons qui présente pourra approvisionner localement pour rendre la ville plus autonome en alimentation. «Il y aura aussi de l’apiculture et de l’aquaculture ainsi que des nouvelles formes innovantes pour pratiquer l’agriculture», renchérit Jean-François Kakou.

L’école offre des formations de courte et moyenne durée dans deux classes de 20 étudiants environ. Plus l’école évolue, plus les formations s’enrichissent avec des programmes s’échelonnant sur 400 heures culminant avec l’obtention d’un diplôme, c’est du moins l’objectif pour Jean-François Kakou.

Ce projet permettra à Percé d’agrandir son bassin de population espérant que les étudiants s’installent définitivement en ville, amenant du même coup des retombées économiques positives. Cette idée a vu le jour en 2019 et l’objectif est de commencer l’enseignement entre les murs de l’établissement en juin 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here