Le Mouvement Action chômage martèle pour une réforme du régime

401

Le Mouvement Action chômage de la Gaspésie craint une montée de chômeurs sans revenu ce printemps.

La baisse du taux de chômage sous la barre des 13% dans la région fera rétrécir de façon draconienne la période d’admissibilité à des prestations. Le travailleur qui aura réalisé 420 heures aura accès non plus à 26 semaines d’assurance-emploi mais à 14 semaines.

Avec d’autres regroupements de chômeurs au pays, le Mouvement Action chômage demande des modifications en profondeur du régime. Nadia Mongeon, porte-parole du mouvement, note que les travailleurs saisonniers vont se retrouver sans revenu avant la reprise des activités dans leur secteur.  Cela touche en particulier les salariés de l’industrie forestière et du milieu touristique selon elle.

Pour la porte-parole des chômeurs, se replacer dans un autre emploi semblable temporairement est utopique notamment parce que l’industrie est en veilleuse partout en même temps. Nadia Mongeon souligne aussi que tous n’ont pas les qualifications pour effectuer plus d’un type d’emplois.  Il y a un risque également que la mobilité crée un nouveau problème pour l’employeur initial.

L’Alliance interprovinciale interpelle tous les partis pour qu’ils définissent, noir sur blanc, le plan qu’il mène afin d’améliorer le programme après les élections fédérales. Le programme d’assurance-emploi est la responsabilité d’Ottawa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here