Le Parti québécois propose trois fois plus de soins à domicile pour les aînés

183
Photo: Pixabay

Le Parti québécois veut tripler l’offre de soins à domicile pour améliorer les conditions de vie des aînés au Québec.

En point de presse dimanche, le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon et la députée de Gaspé Méganne Perry Melançon, ont annoncé le plan Vivre et vieillir avec dignité.

La députée souligne que la construction de maisons des aînés proposée par la CAQ n’est pas la bonne solution. Ces projets d’hébergement sont coûteux et ne profitent qu’à une infime minorité des aînés.

Méganne Perry Mélançon précise qu’à peine 20 % des sommes réservés pour les soins aux aînés vont aux soins à domicile alors que le PQ souhaite augmenter cela à 50%.

 

Le plan propose aussi de créer une nouvelle allocation de 1000$ pour les aînés de 65 ans et plus qui ont un revenu annuel de moins de 35 000$.

 

Méganne Perry Mélançon affirme que son parti veut aussi éliminer les paiements des cotisations à la Régie des rentes du Québec pour les 65 ans et plus qui désirent demeurer sur le marché du travail.

 

Le Parti québécois prévoit investir 2,7 milliards de dollars annuellement pour réaliser son plan Vivre et vieillir en dignité.

1 COMMENTAIRE

  1. Le PQ prône cette approche depuis longtemps et cette idée pleine de gros bon sens est demeurée toujours aussi pertinente, à un point tel que les autres partis s’en inspirent!

    C’est bien qu’ils utilisent nos idées, mais espérons qu’ils feront mieux qu’avec la mini-Loi 21 ou la loi 96 (loi gruyère)…

    Ils ont la fâcheuse habitude d’enlever le mordant et l’efficacité des textes péquistes afin de ne pas trop déplaire aux électeurs et de ce fait, accouchent de textes techniques porteurs de peu de pouvoir et qui n’amèneront que très peu de résultats probants…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here