Le PQ promet à son tour le déménagement de ministères en région

100

Si le Parti Québécois l’emporte le 1er octobre, jusqu’à 5 ministères et leurs milliers de fonctionnaires seraient déménagés en région.

C’est l’engagement qu’a pris le chef péquiste, Jean-François Lisée, vendredi, devant des centaines de maires et mairesses réunis à Québec pour le Sommet municipal 2018 de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

L’annonce concerne les ministères des Pêches, de la Faune, des Mines, des Forêts et de l’Agriculture. Ils pourraient se retrouver dans divers coins du Québec. Actuellement, les forêts et la faune sont toutefois regroupées dans un seul ministère et c’est le cas aussi de l’agriculture et des pêcheries.

Jean-François Lisée n’a pu confirmer le coût de ce projet ni exactement combien de fonctionnaires seraient visés. Il a parlé de « milliers ».

Questionné à ce sujet par l’animateur des tribunes des chefs lors de la réunion à l’UMQ, le chef a jugé l’idée tout à fait réalisable, mais a souligné qu’elle «prendra de la volonté politique».

 

Il croit que les bonnes conditions sont actuellement réunies, puisque l’internet facilite les choses et qu’il y a « plein emploi » à Québec, là où se trouvent les ministères.

Rappelons que le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, est venu à Rivière-au-Renard, il y a quelques jours, pour faire une annonce semblable. Il a spécifié que le ministère des Pêches serait déménagé à Gaspé, avec ses 25 fonctionnaires. M. Lisée a pour sa part refusé de spécifier quels ministères se retrouveraient dans quelles régions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here