Les pêcheurs de homard demande 2,7 M$ en compensations au MPO

158

Le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie demande à Pêches et Océans Canada de compenser les pertes de revenu de ses membres, suite à la mise en place des mesures de protection des baleines noires.

65 pêcheurs de homard demandent 2,7 millions de dollars au gouvernement, puisque plusieurs zones de pêche ont été fermées hâtivement, ce printemps, à cause de la présence de ce mammifère marin menacé.

Le directeur du regroupement, O’Neil Cloutier, soutient avoir basé son calcul sur les prises de 2016 et de 2017.

 

Il affirme aussi que toute cette situation déplorable aurait pu être évitée si les fonctionnaires du MPO à Ottawa avaient mieux fait leur travail.

 

Le MPO est actuellement en consultation auprès de l’industrie des pêches pour entendre des propositions pour réduire l’impact des mesures sur eux, l’an prochain. S’il est trop tôt pour dire ce qui en ressortira, O’Neil Cloutier rappelle que la proposition qu’il avait faite en juin au MPO avait failli être acceptée.

 

Par ailleurs, rappelons qu’Escale Gaspésie demande également depuis 1 an à être compensé financièrement pour les annulations de croisières occasionnées par la diminution de la limite de vitesse dans le golfe. Selon le chef d’escale, Stéphane Ste-Croix, les pertes de revenu sont estimées à 175 000 $ pour l’an dernier. Il n’a cependant reçu aucune réponse positive jusqu’à présent, bien que lui-même et le maire de Gaspé aient envoyé des lettres et rencontré des ministres fédéraux pour les sensibiliser à la situation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here