Le projet de capitale des pêches adapté aux changements climatiques

465
Une esquisse du projet de revitalisation touristique de la capitale des pêche de Rivière-au-Renard. Photo: Ville de Gaspé

Malgré les dommages causés à la recharge de plage par les grandes marées de décembre 2022, la ville de Gaspé va de l’avant avec le projet de capitale des pêches à Rivière-au-Renard.

Dans un premier temps, les ingénieurs ont découvert grâce à des photos aériennes que la recharge de pierres s’était déplacée dans une fosse à l’arrière de l’établissement le Frontibus.

Partant de ce constat, les ingénieurs préconisent donc de renflouer la plage avec plus de gravier. Un pari qu’accepte de relever la municipalité, comme l’explique Daniel Côté, maire de Gaspé :

 

De plus, certaines infrastructures prévues dans les plans initiaux devront être revues. Les tables de pique-nique qui devaient être installées sur le bord de mer devront être déplacées vers la rue du banc. Certaines plantations seront changées pour des espèces mieux adaptées aux gouttelettes de la mer. Les jeux d’eau pour enfants vont demeurer, mais devront aussi être déplacés, car ne supportant pas l’eau salée.

Ces adaptations pour faire face aux grandes marées nécessiteront des coûts supplémentaires évalués à 1,2 million de dollars :

 

Les travaux devraient reprendre sous peu, le but étant que ceux-ci soient terminés d’ici la fin de l’été.

Par la suite, la municipalité envisage de demander d’autres études afin de mieux prévoir l’érosion des berges en raison de la hausse du niveau des eaux, conséquence des changements climatiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here