La RÉGIM doit revoir son mode de financement

255

La Régie intermunicipale de transport de la Gaspésie et des îles envisage une augmentation de la taxe sur l’essence qu’elle perçoit dans la région afin de pallier le manque à gagner de ses prochains budgets.

L’organisme a déclaré la semaine dernière un premier déficit à vie de près de 300 000$ lors de la présentation du bilan budgétaire de 2022.

Selon la directrice de la RÉGIM, Marie Andrée Pichette, la raison de cette perte est directement liée aux coûts de renouvellement des contrats de transport qui ont explosé en raison de l’inflation :

 

L’organisme doit donc revoir son mode de financement. Marie Andrée Pichette affirme qu’il n’est pas question d’augmenter les tarifs des usagers puisque ceux-ci ne représentent que 20 % du budget et que cela ne ferait pas une grande différence.

La RÉGIM envisage cependant de demander au gouvernement du Québec une augmentation de sa taxe sur l’essence perçue en Gaspésie et qui est en ce moment de 1 cent le litre :

 

La régie de transport va aussi demander une hausse de son financement de base provenant du ministère des Transports pour son fonctionnement qui est d’environ 800 000$

Marie Andrée Pichette reconnait aussi que la situation financière actuelle a eu un impact dans la décision de ne pas maintenir le service de navettes avec VIA Rail pour 2023 :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here