Le ROCGÎM se mobilise contre le sous-financement

240
Gracieuseté CFIM

Cinquante-trois organismes représentés par le Regroupement des organismes communautaires autonomes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (ROCGÎM) se mobilisent le jeudi 24 février pour demander une hausse de son budget annuel de
20 millions de dollars de la part de Québec.

Puisque le milieu communautaire gaspésien reçoit annuellement 19 millions $ de la part de Québec, le ROCGÎM réclame un rehaussement important de son budget, soit la moitié plus de sous. L’objectif est de réaliser convenablement la mission des groupes et ainsi éviter le délestage dû à un sous-financement, se désole Geneviève Giguère, la coordonnatrice générale.

 

Bien que le mouvement ait lieu à la grandeur de la province pendant quatre jours, de lundi à jeudi, en manifestant à Québec, le ROCGÎM fera pression seulement jeudi grâce à « des actions régionales rotatives ». Par exemple, le Regroupement diffusera cette journée-là une vidéo qui met en valeur l’apport crucial des organismes à la société québécoise.

 

Ainsi, 53 des 83 membres du ROCGÎM participent à la contestation de jeudi. Certains organismes préfèrent rester ouverts dans un souci de bienveillance auprès de la clientèle avec laquelle ils travaillent.

 

Dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire, 4 000 organismes communautaires autonomes du Québec revendiquent 460 millions de dollars supplémentaires à leur budget annuel. L’objectif est de faire pression sur le gouvernement en vue du prochain budget provincial annoncé imminemment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here