Le secteur de l’éducation prêt à négocier

116
Des élèves dans une classe. Photo: Archives.

Le Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est-du-Québec espère que le gouvernement Legault prendra ses responsabilités pour améliorer la situation de ses membres.

Après avoir déposé ses demandes au Conseil du Trésor lundi, le syndicat a rendu publics les enjeux de la prochaine ronde de négociation avec Québec pour le renouvellement de la convention collective.

Le STEEQ représente 2 200 membres dans les centres de services scolaire des Chic-Chocs et René Levesque qui sont répartis entre le secteur des enseignants et celui du personnel de soutien.

La présidente du syndicat, Anne Bernier, explique que l’enjeu principal pour les enseignants est au niveau de la composition des classes :

 

Concernant, le personnel de soutien, les enjeux sont surtout reliés à la rétention des travailleurs selon Anne Bernier.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here