Le syndicat des Métallos de l’Est-du-Québec s’unit derrière le Bloc

110

Le syndicat des Métallos, le plus grand du secteur privé au Québec, soutient les quatre candidats bloquistes dans l’Est-du-Québec (Côte-Nord, Gaspésie et Bas-Saint-Laurent) dont celle de Guy Bernatchez.

Cet appui se justifie principalement des enjeux communs que le syndicat et le Bloc chérissent, c’est-à-dire l’assurance-emploi et les lois anti-scabs au niveau des entreprises de juridiction fédérale pour empêcher un employeur en grève ou en lock-out de faire appel à des briseurs de grève.

Nicolas Lapierre, le coordonnateur des Métallos dans l’Est-du-Québec, indique que le Bloc par le biais de Marilène Gill, députée dans Manicouagan, avait entamé les procédures pour déposer un projet de loi pour mieux protéger les régimes de retraite et les assurances des travailleurs et retraités en cas de faillite d’entreprises. Cependant, si les élections n’avaient pas été déclenchées par les Libéraux précipitamment, dit-il, le dossier serait déjà réglé.

Yves-François Blanchet mentionne que le projet de loi ne sera pas abandonné pour autant et qu’il demeure un travail sur lequel se penchera à nouveau Marilène Gill si elle est réélue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here