Les demandes de la CSN au gouvernement du Québec

372

Une alliance de 4 fédérations affiliées à la CSN dépose ses demandes dans le cadre des négociations du secteur public avec le gouvernement du Québec.

Cette alliance fait suite au résultat d’une vaste consultation amorcée depuis 2018 auprès des membres et des représentants syndicaux.

Selon la CSN, les compressions effectuées par le gouvernement ont occasionné la détérioration des conditions de travail. La pénurie de main-d’œuvre et la difficulté d’attirer et de retenir de nouveaux travailleurs occasionnent la diminution des services à la population.

Selon le président du syndicat du personnel de soutien du CISSS de la Gaspésie, Pierre-Luc Boulay, 13 grandes orientations ont été identifiées afin d’apporter des solutions nécessaires pour améliorer les soins et services et du même coup, redorer l’image du réseau. Il énumère quelques revendications :

 

Le Syndicat du personnel de soutien du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Gaspé a dressé la liste de 107 demandes qui ont été déposées visant principalement à diminuer la précarité afin d’assurer une meilleure attraction et rétention de la main-d’œuvre. La surcharge de travail nuit considérablement au bon fonctionnement des cégeps en plus d’avoir des impacts sur le personnel de soutien. Une demande est également adressée pour un horaire de travail plus stable et une meilleure qualité de vie de ses employés.

Finalement, Pierre-Luc Boulay prétend que les syndiqués CSN sont déterminés à obtenir le rattrapage salarial qui est leur est dû et qu’ils sont prêts à aller jusqu’au bout pour obtenir les gains souhaités :

 

Le Syndicat CSN est d’avis que le gouvernement a les moyens de répondre aux demandes de ses membres considérant les surplus budgétaires historiques dont il dispose.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here