Les touristes de plus en plus présents

818

Gaspé se dit fin prête à faire face au grand flux touristique qui va déferler sur la région cet été. 

Mieux préparé notamment grâce à l’embauche d’une agence de sécurité qui arpentera les plages pour s’assurer qu’il n’y ait aucun camping sur le bord de l’eau, Gaspé n’est pas inquiet des débordements que peuvent occasionner les touristes. Bien sûr, les incidents surviendront, mais ils ne seront pas de l’ordre de l’année précédente, assure Stéphane Ste-Croix, le directeur général de la corporation Destination Gaspé.

Les touristes commencent tranquillement à arriver à la pointe de la Gaspésie allant du parc Forillon à la Baie-des-Chaleurs, la région la plus touristique de la péninsule. C’est surtout en juillet et en août que la haute saison battra son plein. Stéphane Ste-Croix explique que les touristes  se retrouvent ici en raison du plein air.

La ville de Percé, pour sa part, vit un achalandage touristique rapide comparativement aux années précédentes. «Déjà on a l’impression d’être le 24 juin !», s’exclame Marie Leblanc, directrice de la promotion touristique et culturelle de la ville. Une situation imprévue certes où des ressources supplémentaires doivent être mobilisées, mais qui fait néanmoins beaucoup le bonheur de Madame Leblanc. Même son de cloche à Carleton-sur-Mer où le camping est déjà occupé à 92 % pour les deux dernières semaines de juin.

Malgré tout, il ne s’agira pas de l’été le plus bondé pour la Gaspésie dans son histoire, souligne Marie Leblanc. Il ne faut pas oublier que les touristes internationaux resteront eux aussi dans leur pays. Ceux-ci représentent tout de même 20% du flux touristique pour Percé.

Rappelons que la Gaspésie-Les-Îles est la cinquième destination la plus prisée par les Québécois selon un sondage annuel sur les intentions de voyage paru par CAA Québec la semaine dernière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here