L’exclusion des personnes handicapées aux tests PCR provoque l’indignation

260
Source : Office des personnes handicapées du Québec

Le Regroupement des associations des personnes handicapées de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine dénonce l’exclusion des personnes handicapées aux tests PCR.

Cet oubli gouvernemental est la goutte de trop qui fait déborder le vase pour Ghislain Gagnon, le directeur général du Regroupement, qui explique ne pas avoir eu le choix d’écrire avec de nombreux organismes communautaires un texte collectif publié dans Le Devoir pour espérer une meilleure considération à leur égard.

En effet, depuis le 04 janvier, les tests PCR sont réservés principalement aux personnes  hospitalisées, sans-abris, autochtones et travaillant dans le réseau de la santé et les milieux jugés à haut risque. En conséquence, Ghislain indique que les tests rapides peuvent être dangereux à utiliser.

« Comment peut-on penser qu’une personne non voyante peut faire un test rapide à la maison si elle ne peut même pas apercevoir le résultat ? Sinon pour les personnes qui vivent avec spasmes, ça peut leur être très dangereux de se rentrer une tige dans le nez », illustre le directeur général.

Dans le même ordre d’idées, Ghislain Gagnon rappelle avoir ressenti une certaine frustration lorsque ces gens n’étaient pas inclus comme étant prioritaires pour une injection rapide de la première dose du vaccin. « Ailleurs dans le monde comme en Angleterre, il a été révélé que les personnes handicapées se retrouvaient de façon alarmante parmi les victimes de la Covid-19. Or au Québec, rien n’a été fait en ce sens poursuivant encore la négligence que ces gens vivent au quotidien », se désole-t-il.

Or, l’objectif de ce texte collectif est simplement de témoigner de l’isolement prononcé des personnes handicapées dans leur quotidien, par exemple dans les commerces qui ne bénéficient pas tous d’équipement nécessaire pour les accueillir. Les personnes handicapées, que ce soit mental ou physique, de 15 ans et plus représentent tout de même 16 % de la population dont 11 660 personnes se retrouvent en Gaspésie selon l’Office des personnes handicapées du Québec.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here