Les cégeps de régions veulent leur part

285
Le campus de Gaspé du Cégep de la Gaspésie et des Îles. Photo: Geneviève Patterson

Le Regroupement des cégeps de régions maintient ses revendications pour obtenir une part du gâteau des investissements du ministère de l’Enseignement supérieur.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann a annoncé récemment l’ajout de 22 000 nouvelles places aux devis scolaires des cégeps de Montréal.

Le regroupement de 12 cégeps régionaux fait valoir qu’environ 9000 places sont actuellement disponibles dans leurs établissements, alors qu’il faudra vraisemblablement agrandir les bâtiments montréalais plutôt que de mettre à niveau les infrastructures souvent vieillissantes des cégeps éloignés.

La porte-parole et directrice du Cégep de La Pocatière, Marie-Claude Deschênes, estime qu’il en coûtera environ 150 millions de dollars pour un chantier montréalais, alors que les besoins s’élèvent à 180 millions pour les 12 institutions du regroupement, incluant le Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Marie-Claude Deschênes s’attend à ce que la ministre Danielle McCann annonce d’ici la fin de l’année une bonification des programmes de mobilité étudiante et de l’offre de formations dispensées en régions, afin d’y attirer et d’y retenir suffisamment d’étudiants pour consolider davantage de cohortes.

Selon Marie-Claude Deschênes, le Regroupement des cégeps de région est là pour rester afin de démontrer au gouvernement les impacts collatéraux de ses décisions orientées sur les besoins des cégeps des grands centres.

Collaboration CFIM

Pour plus de détails sur nos nouvelles, écoutez nos bulletins d’information du lundi au vendredi à 6h30-7h30-8h30-11h30-16h30-17h30 à Radio Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here