L’Opération Nez-Rouge s’absente en Gaspésie

437
Des bénévoles de l'Opération Nez Rouge. Photo : Facebook/opération-Nez-Rouge-du-Grand-Gaspé

La Gaspésie en entier ne sera pas du tout desservie par l’Opération Nez-Rouge cette année en raison des contraintes sanitaires qui compliquent grandement son organisation.

 

Le feu vert pour le déploiement de l’Opération Nez-Rouge à l’échelle de la province a été donné seulement fin septembre, c’est-à-dire tardivement selon le responsable à Gaspé Rénald Després. Par conséquent, ça l’a laissé peu de temps au service de raccompagnement de s’organiser. « Le nettoyage sanitaire des centrales et des voitures à la fin de chacune des soirées complexifient énormément l’opération, bien plus que les années précédentes », explique le responsable présent depuis les années 90.

 

Pour des raisons de sécurité, le tiers des bénévoles ont refusé de se joindre à la liste des accompagnateurs suite à un sondage. Cette baisse n’est pas question du passeport vaccinal puisqu’il n’est pas imposé. Habituellement, environ 225 personnes à Gaspé acceptent de participer au mouvement pendant le temps des Fêtes. Approximativement, 500 personnes à Gaspé font appel à Nez-Rouge pour revenir chez eux de façon sécuritaire.

 

« Si on va chercher quelqu’un en état d’ébriété, ce n’est pas toujours évident de lui faire mettre un masque et de le faire suivre les consignes sanitaires. On ne sait pas si cette personne est anti-masque ou contre la Covid. Je ne crois pas que les bénévoles soient intéressés à négocier avec eux », renchérit Rénald Després.

 

De nombreuses autres régions telles que la Côte-Nord et même la ville la plus populeuse de l’Est-du-Québec, Rimouski, ne profiteront pas de l’Opération Nez-Rouge. Rénald Després souhaite revenir en force pour 2022 en offrant un service adéquat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here