Le MPO analyse l’émission de permis de pêche récréative pour certaines espèces

1103

Afin de répondre à certaines inquiétudes manifestées par la Fédération des chasseurs et pêcheurs du Québec, face à une éventuelle émission de permis de pêche récréative en mer dans l’est du Canada, le ministère des Pêches et des Océans précise ses intentions.

Dans les derniers mois, Pêches et Océans a mené des consultations dans les régions du Québec auprès des intervenants de l’industrie concernant la gestion de la pêche récréative.

Son objectif est de mieux gérer la biomasse de certaines espèces de poisson de fond dans l’Atlantique, comme le flétan et le maquereau,  comme le mentionne Denis Gros-Louis du MPO.

Concernant la possibilité de capturer certains crustacés, dont le crabe et le homard, Denis Gros-Louis rassure la fédération en affirmant que ce n’est pas dans les intentions du ministère pour le moment.

Pêches et Océans Canada poursuit sa réflexion concernant la possibilité de délivrer des permis pour les espèces ciblées dès 2018.

D’autre part, la Fédération des chasseurs et pêcheurs de la Gaspésie espère que l’ajout de ces permis ne s’étendra pas aux espèces anadromes, telles que le bar rayé, l’éperlan et la truite de mer. À cet effet, Denis Gros-Louis répond que cette gestion n’est pas de leur essor puisqu’elle est assurée par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec.

Une 2e consultation doit se tenir en Gaspésie faute d’une participation suffisante lors de la 1re rencontre.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne suis pas d’accord pour le permis de pêcher le Maquereau, mais pur une limite oui… Y en a qui le pêche et en plus lui arrache la gueule pour les remettre à l’eau… Dégueux… et il y en a qui en prenne 40 60 et plus… il me semble que 10 à 15 chacun serait normal et acceptable… aucune limite de possession. Donc tu pourrais en avoir à la maison et le pêcher quand même le lendemain…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here