Outrage à un cadavre : Un premier accusé plaide coupable

244

Le ministère public a abandonné, vendredi, l’idée de réclamer une peine d’adulte à l’un des accusés mineurs dans l’affaire d’outrage à un cadavre à Caplan.

Compte tenu de l’âge et de la gravité des gestes qui lui sont reprochés, les procureurs de la Couronne ont signifié rapidement qu’il réclamerait un traitement pour adulte pour l’un des 2 mineurs.

Le jeune homme, dont l’identité ne peut être dévoilée, était de retour devant la cour vendredi où il a plaidé coupable d’outrage à un cadavre et d’entrée par effraction dans le charnier du cimetière. La troisième charge qui pesait contre lui, incendie du cercueil, a été abandonnée.

L’adolescent a donc automatiquement été déclaré coupable par la juge Célestina Alméida et connaîtra sa sentence le 20 juillet.

Il aurait été très difficile de faire condamner comme un adulte le dernier mineur incarcéré concernant l’outrage à un cadavre survenu à Caplan. Devant ses faibles chances d’obtenir un verdict de culpabilité, le ministère public a jugé qu’il valait mieux maintenir le dossier devant la loi des jeunes contrevenants, comme l’explique la procureure au dossier, Florence Frappier-Routhier.

 

La peine encourue pour un adulte et pour un mineur est très différente.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here