Ouverture du gouvernement dans les reventes de logements sociaux

127

La députée de Gaspé se réjouit de voir le ministre des Finances Éric Girard être prêt à intervenir pour freiner le rachat d’immeubles voués au logement social par des intérêts privés.

Sans rien promettre pour le moment, le ministre Girard, en partenariat avec la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest, avoue au moins qu’il y a une urgence d’agir.

Ainsi, Méganne Perry Mélançon demeure confiante de voir le gouvernement légiférer en ce sens avec un dépôt de loi avant la fin de l’actuelle session parlementaire. Déjà, il y a quelques mois, elle interpellait le gouvernement à propos de ce dossier en raison des conventions des OBNL d’habitation arrivant à échéance. Elle souligne qu’il y a présentement plusieurs failles dans le système, faute de recours légaux, explique-t-elle.

 

Elle donne notamment l’exemple d’un édifice vendu où d’importantes sommes d’argents provenant de fonds publics ont disparu.

 

Elle exigeait entre autres un moratoire urgent pour mettre un terme temporaire à ce type de vente « déloyal et confrontant des clientèles vulnérables à d’importantes difficultés » puisqu’il y a un fort risque de voir ces nouveaux propriétaires privés hausser les loyers en rénovant les logements.

 

Le futur dépôt de loi, s’il y en a un, devrait permettre un arrêt des transactions d’organismes à but non lucratif vers le privé, souhaite la députée de Gaspé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here