Des États généraux sur les conditions de vie des aînés positifs et concluants

150

Des États généraux sur les conditions de vie des aînés ont eu lieu le 3 mai à Québec exigeant de faire des soins et du soutien à domicile une priorité absolue auprès du gouvernement.

Ainsi pour la première fois dans l’histoire de la province, ces États généraux ont réunis plus de 90 personnes issues de 45 organisations différentes afin d’identifier les solutions à mettre en œuvre pour garantir à toutes les personnes âgées des conditions de vie sous le signe du bien-être et de la dignité.

Parmi ces solutions, Andrée Lamontagne, la porte-parole de la Coalition qui regroupe plus de 150 000 membres, demande entre autres un financement public rehaussé pour la qualité des soins de longue durée qui demeurent un enjeu en raison des hécatombes vécues dans les CHSLD pendant la pandémie.

 

Ces demandes sont d’autant plus justifiées en raison des changements de vocation des CHSLD au cours des dernières années.

 

Or, pour Andrée Lamontagne, ce vaste forum visait à entendre le plus de personnes possible ainsi que de faire pression auprès du gouvernement à l’aube des prochaines élections provinciales.

 

Andrée Lamontagne dresse donc un bilan fort positif des États généraux puisque le gouvernement semble être réceptif à vouloir changer les choses et surtout éviter d’infantiliser les aînés comme ça été le cas pendant la pandémie. En plus, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais était présente lors de ces échanges et débats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here