Pas d’impact du projet de loi 96 sur le cégep

279
Photo: Archives

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles ne serait pas touché par le projet de loi 96 qui modifie certains aspects de l’enseignement en anglais dans les collèges au Québec.

Le gouvernement du Québec veut avec le projet de loi que les inscriptions d’étudiants anglophones dans le réseau collégial soient gelées à 17,5 % annuellement et que l’épreuve uniforme de français soit obligatoire pour les francophones qui réalisent leurs études dans un cégep en anglais.

Le Cégep de la Gaspésie et des Îles est l’une des rares institutions francophones qui possède une section anglophone.

Puisque le Cégep n’est pas uniquement anglophone, la directrice Yolaine Arseneau croit que l’institution ne serait pas assujettie aux plafonnements de ses inscriptions en anglais. Et même si cela devait s’appliquer, il y a seulement 8% de la clientèle qui est anglophone.

 

En ce qui concerne l’épreuve uniforme de français pour les étudiants francophones qui étudient dans des programmes en anglais, cette mesure était déjà appliquée, selon Yolaine Arseneau.

Environ 88 étudiants anglophones sont inscrits au Cégep de la Gaspésie les Îles sur les 1030 au total.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here