Zone fermée en raison des baleines, peu probable en Gaspésie

730
Le homard, l'une de nos spécialités culinaires. Photo: Wikipédia

Les fermetures de zones de pêche au homard aux Îles-de-la-Madeleine n’inquiètent pas outre mesure O’Neil Cloutier.

Même si les baleines noires affectent moins la pêche au homard que la pêche au crabe, qui se tient beaucoup plus au large, plusieurs zones ont été fermées dans le secteur des Îles depuis que des baleines noires ont été aperçues.

Même s’il n’est pas impossible que la même situation se produise en Gaspésie, les probabilités sont faibles, note O’Neil Cloutier.

En 2017 d’ailleurs, 75 pêcheurs du secteur Port-Daniel-Percé avaient dû ranger leurs casiers plus tôt.  Le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie ne s’inquiète pas puisque la pêche en Gaspésie se fait à des profondeurs où la baleine ne s’aventure que rarement.

Aussi, cette année, certains clients ont été étonnés de voir des homards vivants vendus dans des sacs en épicerie. Il s’agit d’une mesure sanitaire encouragée par les bannières afin d’éviter des rassemblements autour des viviers.  O’Neil Cloutier explique que le crustacé respire par la carapace et qu’il ne souffre pas si l’humidité est suffisante et qu’il est à l’abri de la ventilation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here