Pêche au sébaste, Diane Lebouthillier fait le point

349

Diane Lebouthillier se dit prête à augmenter considérablement les quotas de sébaste et s’en remet au comité consultatif concernant à la répartition de la ressource.

La ministre des Pêches et Océans comprend qu’il y a du mécontentement, mais affirme que le cadre présenté pour l’ouverture de la pêche est la première phase de 2 qui mènera à un plan plus précis d’ici deux ans.

En attendant, la ministre affirme avoir répondu aux premières demandes qui étaient de respecter les parts historiques des provinces. Elle cite d’ailleurs une rencontre en 2023 à Gaspé avec l’ancienne ministre des Pêches de l’époque, Joyce Murray.

À savoir si les répartitions par type navires seront modifiées, Diane Lebouthillier veut laisser le temps au comité consultatif sur le sébaste lui faire des recommandations.

 

En ce moment, 59 % du quota va aux grandes corporations, qui peuvent utiliser des navires usines, alors que le reste s’en va aux plus petites flottilles.

Pour ce qui est d’augmenter les quotas, Diane Lebouthillier ouvre la porte à plus que les 25 000 tonnes annoncées.

 

La ministre a voulu se faire aussi rassurante sur les fameux navires usines en précisant qu’il ne s’agit pas d’une pêche sans limites pour vider le golfe Saint-Laurent, mais bien avec des quotas:

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here