Plus de 30 puits artésiens asséchés ont dû être refaits sur la Pointe gaspésienne

650

Les puits artésiens de plusieurs citoyens de la Pointe gaspésienne sont à sec, dû au manque de précipitations, ces derniers mois.

Entre Grande-Vallée et Grande-Rivière, plus de 30 puits ont été refaits cet automne par les entreprises Excavation Robertson Touzel, de Gaspé, et Forage Moreau, de New Richmond. Une augmentation de près du double, par rapport à la normale.

Normalement, l’entreprise de la Baie-des-Chaleurs n’œuvre pas sur la Pointe, mais la situation exceptionnelle a poussé Robertson Touzel à faire appel à elle, puisqu’il n’était pas capable de répondre à la demande.

Le propriétaire de Forage Moreau, Mathieu Mercier, explique que la météo a été particulière cette année.

 

Avec le peu de pluie tombée au mois d’octobre et la neige qui arrive bientôt, Mathieu Mercier croit que la situation n’est pas près de s’améliorer.

 

Robertson Touzel invite pour sa part les gens à faire attention à leur utilisation de l’eau.

 

Les 2 entreprises continueront à forer au plus tard jusqu’à la mi-décembre, le gel de la terre rendant leurs activités plus complexes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here