Pour un meilleur financement pour les enfants victimes de violence

225

La députée du Parti québécois de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, appuie la campagne de sensibilisation pour que le gouvernement investisse davantage pour les enfants victimes de violence.

Par cette campagne, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) incite les 125 députés de l’Assemblée nationale à adopter un toutou en signe d’appui pour des investissements additionnels pour les services de première ligne destinés à la jeunesse.

L’APTS estime à 270 M$ le financement nécessaire pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles dans l’ensemble du réseau, alors qu’actuellement, la somme allouée est de 65 M$, ce qui est nettement insuffisant.

Sur le territoire de la Gaspésie, une cinquantaine d’enfants susceptibles d’avoir recours à un stade d’évaluation et de prise en charge par des intervenants sont sur une liste d’attente.

Durant les 10 dernières années, les signalements ont augmenté dans la région, alors que le nombre de poste dédiés pour les recevoir n’a pas changé, selon la représentante nationale de l’APTS, Guylaine Michel.

Elle ajoute qu’une bonification du financement permettrait d’avoir plus d’outils, plus de personnel et de meilleures conditions de travail:

Les pressions administratives qui se sont ajoutées avec la réforme Barrette ont également mené à une pénurie de personnel d’intervention:

La députée Méganne Perry Mélançon ajoute que le financement par prorata devrait être revu considérant la grandeur du territoire de la Gaspésie:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here