Préservation du caribou des bois : Méganne Perry Mélançon exige des solutions concrètes

276

Méganne Perry Mélançon s’inquiète de voir l’inaction de la CAQ pour une deuxième fois depuis son arrivée au pouvoir afin de protéger la maigre population de caribous montagnards.

Alors que la députée de Gaspé réclame du gouvernement le dépôt de sa Stratégie pour les caribous forestiers et montagnards, la CAQ propose plutôt la création d’une commission indépendante. Il s’agit d’une solution qui prouve que le gouvernement manque de leadership en refusant d’appliquer des solutions concrètes puisque cette commission demeure passive au lieu de prendre des décisions selon Méganne Perry Mélançon. Surtout que les personnes impliquées ont déjà été consultées, dit-elle.

 

Pour l’instant, les mesures de protection du cheptel, composé de 32 à 36 individus, sont promises pour 2024, annonce le ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, c’est-à-dire beaucoup trop tard pour la députée du Parti québécois. Elle évoque que la CAQ est craintive envers le caribou en raison de la coupe forestière. Certaines politiques pourraient importuner cette industrie, explique-t-elle.

 

Par conséquent, si Québec n’adopte aucune politique concrète pour sauver les espèces en péril sur son territoire, le gouvernement fédéral menace d’intervenir unilatéralement pour y parvenir. Ce n’est pas à Trudeau de mettre son nez dans un dossier de compétence provinciale, mentionne la députée de Gaspé. De plus, elle avoue que cette éventualité serait désolante et contradictoire.

 

Elle rappelle que le caribou des bois demeure un emblème de la Gaspésie puisqu’ils peuvent être observés uniquement dans la péninsule. Beaucoup de touristes s’aventurent dans la montagne dans l’espoir d’en apercevoir un, ce qui apporte son lot de retombées économiques. Il fait partie de l’identité gaspésienne, dit-elle en conclusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here