Prévalence des cas de TDAH dans la région

144

La direction régionale de la Santé publique veut avoir un portrait réel sur la prévalence du Trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité sur le territoire.

L’organisation vient de dévoiler les statistiques sur la situation en Gaspésie et aux Îles.

Il y a 15 ans, 1 % des jeunes de moins de 18 ans avaient reçu un diagnostic de TDAH, une proportion qui s’élève aujourd’hui à 6 %, alors que la moyenne québécoise, elle, est juste en dessous, à presque 5 %.

Toutefois, la coauteure du document à la direction régionale de la Santé publique, Nathalie Dubé, souligne que ces données restent partielles, puisqu’elles n’incluent que les cas cliniques. Or, le problème est certainement sous-estimé, dit-elle.

 

Nathalie Dubé ajoute qu’il est difficile de savoir si on assiste réellement à une propagation de la condition, ou si les outils de détection se sont tout simplement améliorés pour repérer les cas existants.

 

Selon Nathalie Dubé, il faudra trouver une façon de concilier les résultats des différentes bases de données pour avoir un portrait plus fidèle de la prévalence du TDAH dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here