Organiser les échanges de services, le projet de l’Accorderie du Grand Gaspé

326

L’Accorderie du Grand Gaspé, un système d’échange de services organisé, voit le jour.

Ce projet collectif d’entraide permettra de rendre une multitude de services accessibles aux citoyens de Gaspé, à condition qu’ils offrent du temps en échange.

Le directeur de projet, Salim Beghdadi, en explique le fonctionnement.

 

Aucun argent n’est donc en jeu. On échange simplement un service contre un autre.

Il existe une quinzaine d’Accorderie au Québec. Celle du Grand Gaspé est la première à s’implanter sur le territoire gaspésien.

Selon Salim Beghdadi, il existait déjà des réseaux d’entraide dans la région, mais son initiative aura pour impact de les élargir. L’Accorderie a ainsi une portée sociale pour les personnes isolées ou qui ont peu de moyens.

 

Le projet est à l’étape de se monter une banque de personnes capables d’offrir toutes sortes de services. Des séances d’information sont d’ailleurs prévues mardi après midi au CLSC de Gaspé.

D’abord initiée par le Centre communautaire de loisir de Cap-aux-Os, l’Accorderie du Grand Gaspé deviendra bientôt un organisme incorporé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here