100 000 $ pour la valorisation des résidus marins

133

Merinov obtient du financement pour mettre en œuvre un projet de valorisation des résidus des usines de transformation de produits halieutiques.

Le Centre collégial de transfert de technologie reçoit 100 000 $ du gouvernement du Québec provenant du Fonds vert.

Le but de ce projet pilote, qui s’étalera sur 2 ans, est de trouver des utilisateurs potentiels aux rejets produits par les usines pour créer une économie circulaire.

La poudre de carapace de crevette conçue par Marinard et La Crevette du Nord Atlantique et vendue en Norvège comme produit alimentaire est un exemple de la synergie recherchée.

La professionnelle de recherche chez Merinov, Maude Sirois, explique qu’un portrait du volume disponible de ces coproduits en Gaspésie, aux Îles, au Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord, à Québec et à Montréal sera d’abord réalisé.

 

Elle donne des exemples d’utilisation des coproduits marins, pour éviter qu’ils soient envoyés à la poubelle.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here